Homélie de l'Ordination diaconale du 29 octobre 2016

Le Prélat de l'Opus Dei a ordonné diacres 31 fidèles de la Prélature. Nous vous proposons ci-dessous le texte intégral de son homélie.

Homélies

Mons. Javier Echevarría, Prélat de l'Opus Dei

Rome, Basilique Saint Eugène, 29-X-2016


Mes très chers fils qui allez recevoir le diaconat,

Chers frères et sœurs,

1. L'immense joie de St Josémaria me vient à l'esprit à l'occasion de ces ordinations et je souhaite que nous soyons unis à sa joyeuse prière. Nous avons écouté de nouveau, avec une foi profonde et une affectueuse gratitude, les paroles du Seigneur au prophète Jérémie: "Avant de te créer dans le ventre maternel, je te connaissais ; avant que tu ne sortes de son sein, je t'avais consacré et établi comme prophète des nations" (Jérémie 1,5). Ces révélations sont destinées à chacun d'entre nous les chrétiens que Dieu a choisis avant la création du monde ; Il nous a appelés par le Baptême à nous configurer au Christ et à suivre ses pas, répondant ainsi joyeusement à son immense amour.

Au cours des années de la Prélature de l'Opus Dei, cet appel universel à la sainteté et à l'apostolat, a été une constante dans la vie de ses fidèles, hommes et femmes. Nous formons tous dans l'Église "un seul Corps et un seul Esprit" affirme St Paul, "car vous avez été appelés à une seule espérance : celle de votre vocation" (Eph 4,4).

Dans le célibat apostolique, le sacerdoce ou le mariage, nous les chrétiens, participons de la même et unique vocation, personnalisée selon le dessein de Dieu en chacun de nous. Tous nous sommes appelés de la même façon à la sainteté. Aujourd'hui en plus, je viens rappeler que l'ordination diaconale de ces fidèles de la Prélature, et bientôt leur ordination sacerdotale, ne modifie en rien leur appartenance à l'Opus Dei. Bien sur l'Ordre sacré leur confère un état nouveau, moyennant le caractère et la grâce du sacrement ; mais l'appel à s'identifier à Jésus Christ est le chemin de l'Opus Dei, identique tout autant pour les prêtres que pour les laïcs, tout en conservant la différence inaltérable entre l'état clérical et laïc.

2. St Josémaria répétait inlassablement que les fidèles ordonnés de la Prélature ne choisissent pas le sacerdoce avec l'idée de tendre plus efficacement vers la sainteté. Ils sont parfaitement conscients que la vocation laïque est totale et complète en elle-même, comme un chemin bien précis pour attendre la sainteté chrétienne et ainsi servir l'Église et les âmes.

M'adressant maintenant à vous futurs diacres, je vous rappelle les recommandations de l'Apôtre des Gentils :"vivez une vie digne de la vocation à laquelle vous avez été appelée, avec humilité, douceur et patience" (Eph 4,2). Qu'en chacun de vous, la charité, source de toute les vertus chrétiennes, acquière la forme d'une charité pastorale et ministérielle. Vos taches spécifiques, la prédication de la parole de Dieu, l'administration de l'Eucharistie et la participation aux cérémonies liturgiques, le service aux autres, doivent refléter votre don généreux et joyeux envers tous, dans le Corps mystique du Christ qui est l'Église.

Je vous recommande le conseil du Pape François : "Lisez et méditez avec assiduité la parole du Seigneur, pour croire ce que vous avez lu, pour enseigner ce que vous avez appris et pour vivre ce que vous avez enseigné" (Homélie, 24-4-2015). Faites-le avec joie. En définitive, comme le dit St Paul, "essayez de toujours garder au cœur l'engagement de conserver l'unité de l'Esprit avec le lien de la paix" (Eph 4,3).

3. N'oubliez jamais que les paroles de Jésus dans l'Évangile de notre messe d'aujourd'hui, s'adressent aux ministres consacrés : "Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je commande" (Jn 15,14). Quelle merveille, cette promesse divine adressée à tous et particulièrement à vous ! Avec son aide et la prière de tant de gens, vous serez dignes de cette amitié en accomplissant la promesse de Jésus : "Je vous ai choisis pour que vous alliez et donniez du fruit et que votre fruit demeure" (Jn 15,16).

Naturellement, je bénis avec affection les parents, frères et sœurs des ordonnés, pour votre rôle primordial dans la réponse de vos fils à l'appel du Seigneur. Continuez de prier pour eux. Je le demande aussi à tous ceux qui participent à cette célébration.

Recourrons de manière toute particulière à l'intercession de la Vierge dans ces dernières semaines de l'Année de la Miséricorde, pour qu'elle suscite dans l'Eglise de nombreuses vocations sacerdotales. Nous prions également pour qu'en cette année, beaucoup de personnes dans le monde s'approchent du sacrement de la Confession. De plus, que Notre Mère obtienne de son Fils des grâces abondantes pour le Pape, pour le Cardinal Vicaire de Rome, pour tous les évêques, pour tous les ministres consacrés dans l'accomplissement de leur ministère, et pour nous tous.

Que Jésus Christ soit loué.