J'ai trouvé un travail grâce à Don Alvaro

Olivier était à la béatification de monseigneur Alvaro del Portillo pour rendre grâce à Dieu. Il ne fait pas partie de l'Opus Dei et ne la connaissait que très peu. Il s'est confié au bienheureux et a été écouté.

Faveurs
Opus Dei - J'ai trouvé un travail grâce à Don Alvaro

Olivier, vous avez obtenu une faveur par l'intercession de Mgr Alvaro. Pouvez vous nous en parler ?

Je cherchais du travail depuis 3 ans. En octobre dernier j'ai entrepris un mastère pour devenir directeur de maison de retraite. En janvier, j'ai entamé un stage qui devait aboutir sur un emploi rapidement. Le problème est qu'à la fin avril je n'avais rien de concret et la situation financière devenait très très tendue pour ma famille…


Olivier


J'ai simplement confié ma situation à Don Alvaro en m'engageant à aller en famille à Madrid pour sa béatification, c'était un jeudi soir…

le samedi matin on m'a conseillé d'appeler les soeurs de Marie Saint Frai à Lourdes qui ont des maisons de retraite… le lundi une autre personne sans lien avec la première me donne le même conseil, puis le mardi une camarade de mon master me prévient qu'une de ses collègues doit m'appeler pour me proposer un poste.

Je me suis retrouvé avec deux entretiens d'embauche le mardi 13 mai, jour de la fête de Notre Dame de Fatima.

Puis le vendredi suivant on me dit que je commence dès le lundi 19 mai à Toulouse, pour un poste de directeur adjoint…

Le vendredi suivant, les religieuses m'appellent pour me faire une promesse d'embauche pour début janvier 2015 afin d' ouvrir un nouvel établissement en tant que directeur…

Non seulement Don Alvaro ne m'a pas obtenu un, mais deux emplois, et en plus il a fait en sorte qu'il y ait 6 mois entre les deux offres… cela me permet de finir mon master sur Toulouse et de devenir réellement opérationnel avant de prendre le second poste.


Comment avez vous connu Alvaro del Portillo ?

Alors que j'étais dans une impasse pour ma recherche d'emploi qui durait depuis 3 ans, je me suis ouvert de mon « ras le bol » à mon confesseur… c'était vraiment un cri de lassitude même si je conservais de l'Espérance. Mon père spirituel m'a dit : « confiez vous à Don Alvaro, c'est le charisme de l'Opus Dei que de se sanctifier dans le travail, et comme sa béatification est en septembre il vous écoutera. Mais vous vous engagez à aller à Madrid si vous trouvez du travail. » J'ai dit d'accord, sans plus le connaître et il m'a écouté…


Continuerez vous à prier par son intercession ?

Oui, et j'ai déjà conseillé à un de mes amis d'en faire autant alors qu'il était dans une impasse professionnelle… il a été exaucé très vite…