Saint Josémaria Textes du jour

“Allez à Joseph, et vous rencontrerez Jésus”

Aime beaucoup saint Joseph. Aime-le de toute ton âme, car, avec Jésus, c'est la personne qui a le plus aimé Sainte Marie. Celui qui a été le plus proche de Dieu: celui qui L'a le plus aimé, après notre Mère. — Il mérite bien ton affection, et pour toi, il est bon que tu le fréquentes, parce qu'il est un Maître de vie intérieure, et qu'il peut beaucoup faire auprès du Seigneur et auprès de la Mère de Dieu. (Forge, 554)

Joseph fut, sur le plan humain, le maître de Jésus. Il l'a entouré, jour après jour, d'une affection délicate, il a pris soin de Lui avec une abnégation joyeuse. N'est-ce pas là une bonne raison pour considérer cet homme juste, ce saint Patriarche, en qui culmine la foi de l'Ancienne Alliance, comme un maître de vie intérieure ? La vie intérieure n'est rien d'autre qu'un rapport assidu et intime avec le Christ pour nous identifier à Lui. Et Joseph saura nous dire bien des choses de Jésus! C'est pourquoi, vous ne devez jamais négliger de le fréquenter: Ite ad Joseph, comme l'a répété la tradition chrétienne par une phrase de l'Ancien Testament.

Maître de vie intérieure, travailleur acharné à sa tache, serviteur fidèle de Dieu, en relation constante avec Jésus, tel fut Joseph. Ite ad Joseph. Avec Saint Joseph, le chrétien apprend ce que signifie être de Dieu, et être pleinement parmi les hommes en sanctifiant le monde. Allez à Joseph, et vous rencontrerez Jésus. Allez à Joseph, et vous rencontrerez Marie, qui a toujours rempli de paix l'attachant atelier de Nazareth.

L'Eglise tout entière reconnaît en saint Joseph son protecteur et son patron. On a parlé de lui tout au long des siècles, en soulignant divers aspects d'une vie de fidélité continuelle à la mission que Dieu lui avait confiée. C'est pourquoi, depuis bien des années, il me plait de l'invoquer sous le titre affectueux de Notre Père et Seigneur.

Saint Joseph est vraiment Père et Seigneur. Il protège et accompagne dans leur chemin sur terre ceux qui le vénèrent, comme il a protégé et accompagné Jésus enfant et adolescent. (…)

(Quand le Christ passe, nos 39-56)