Sept clins d'oeil à Saint Joseph - (n.5)

Nous voici sur le chemin du retour à Nazareth, Saint Joseph portant Jésus sur ses épaules.

Saint Joseph

Les « sept clins d'oeil à saint Joseph », un parcours illustré par des mosaïques et peintures du Ve au XVIIe siècles, écrit par l'abbé Fernandez, nous aide à nous préparer pour la fête de Saint Joseph.

5. Comme un père porte son enfant.

Anonyme, mosaïque byzantine (XIIe siècle), Chapelle Palatine, Palerme.

La Chapelle Palatine de Palerme, construite sous le fondateur du royaume de Sicile, Roger II, est dotée d'élégantes mosaïques byzantines. Installées au milieu du XIIe siècle, elles doivent l'inspiration à des artistes remarquables, de l'époque des Comnènes. Parmi les scènes du Nouveau Testament, on y trouve, dans le cycle de l'enfance de Jésus, le retour de la Sainte Famille depuis l'Égypte : Jésus est devenu un petit garçon qui, sur les épaules de Joseph, regarde joyeux vers Marie et la bénit ; un serviteur (selon les récits apocryphes) ferme le cortège.

Ce motif semble, au dire des spécialistes, très original dans l'histoire de l'art concernant saint Joseph. Peut-être l'auteur s'est-il inspiré de la légende orientale de saint Christophe ou de l'épisode évangélique de la Présentation, quand le juste Siméon prit le Sauveur nouveau-né dans ses bras. Les voyants de Fatima ont également vu Joseph portant l'Enfant.

Apparemment banal, le geste de Joseph rappelle l'image biblique : Dieu a porté son peuple à travers le désert « comme un père porte son enfant » (Deutéronome, 1, 31). « La foi est appelée à un long cheminement pour pouvoir adorer le Seigneur sur le Sinaï et hériter d'une terre promise. L'amour divin possède les traits du père qui soutient son fils au long du chemin » (pape François, encyclique La lumière de la foi §12).

Le parallèle avec le séjour de la Sainte Famille en Égypte est frappant : Joseph mène le Fils de Dieu vers la terre promise. En portant le poids du fondateur de l'Église, Joseph porte, d'une manière anticipée, le poids de tous les futurs membres de la famille de Dieu dans leur pèlerinage vers le ciel. Joseph « a joué son rôle dans le plan de Dieu et il est devenu une bénédiction non seulement pour la Sainte Famille, mais une bénédiction pour toute l'humanité » (pape François, Discours à Manille, 16/01/2015).

Chaque chrétien peut se voir, comme un autre Christ, porté par la fidélité de Joseph. Dans la mosaïque, Jésus avance assis sur ses épaules de Joseph, qui avec ses deux mains tient Jésus par le genou et la cheville. Les pieds de Jésus sont symbole de son humilité.

Tout en prêtant sa force à Jésus, le Patriarche s'accroche à lui humblement et trouve sa plus grande fierté à voir Jésus plus haut que lui.