Faveurs de Toni

Avoir recours en cas de besoin à l’intercession de personnes qui jouissent d’une renommée de sainteté est une pratique courante dans l’Église. Nous présentons une sélection de récits reçus au Bureau pour les Causes des saints de la Prélature de l’Opus Dei.

Faveurs

Après la restructuration de mon entreprise

Au printemps 1998 j'étais informé qu'une restructuration de notre entreprise allait avoir lieu dès le 1er janvier 1999 avec pour conséquences : env. 2'300 suppressions d'emplois, une seule direction à Berne, provoquant la suppression des 3 directions régionales dont celle de Lausanne où je travaille, enfin la divisionalisation de l'entreprise. Personnellement l'on m'a donné un délai de 4 jours, congé de l'Ascension, pour décider si j'acceptais un travail à la direction à Berne où une partie de mes tâches étaient transférées. Dans ce choix il n'y avait pas de contrepartie, ce qui signifiait qu'en cas de refus de ma part je me retrouverais sans poste de travail ! Pour différents motifs personnels et familiaux j'ai pourtant refusé : je me devais de m'occuper de mon père âgé de 91 ans à ce moment-là, mes activités extra-professionnelles à Lausanne, trajets, etc.

J'ai tout de suite porté ce souci dans ma prière. [...]. Je l'ai confié en premier à la Ste Vierge et à St Joseph ; mais très vite, en accord avec mon épouse et ma fille, nous avons, lors de la prière familiale quotidienne, ajouté celle adressée à Toni : ce que nous continuons de pratiquer. Nous y avons ajouté au fur et à mesure un certain nombre d'autres personnes, dont plusieurs neveux.

Comme beaucoup de mes collègues dans la même situation que moi, j'ai rejoint une structure spécialement créée par l'entreprise pour la recherche interne et externe d'emplois. Expérience proche de celle de chômeur à la différence importante que je conserverais mon salaire intégral durant 2 ans. [...]

Grâce à l'aide d'un collègue et ami d'enfance qui s'occupe du personnel j'ai effectué un 1er stage de 2 mois à Berne: cela pour montrer ma bonne volonté et que je pouvais également faire preuve de souplesse quand il le fallait ! [...]

Revenu à Lausanne l'on m'a proposé, en octobre 2000, d'effectuer un stage dans un service technique où il fallait un «administratif», mes compétences en allemand et en géographie furent testées et ma con naissance du réseau ferré suisse fort appréciée. En mai 2001, à la fin de ce stage, les responsables de ce service m'ont incité à postuler une place de comptable. Bien que n'ayant pas de connaissance en comptabilité j'y voyais la possibilité de retrouver un poste de travail. J'ai fait acte de candidature et fus choisi, il n'y avait qu'un seul candidat à part moi ! Je suis convaincu que je dois la grâce d'avoir un nouveau poste de travail à l'intercession de Toni Zweifel.

D.F., Lausanne (Suisse) L’ordinateur s’est débloqué tout seul

Je travaille comme informaticien dans le service technique d’une entreprise qui diffuse un logiciel au Liban. Un jour, j’ai dû me rendre en urgence chez un client : le logiciel que nous lui avions fourni ne fonctionnait plus, de sorte qu’un bon nombre des employés se retrouvaient au chômage technique. J’y suis allé sans savoir à l’avance ce qu’il y avait lieu de faire, car le problème était nouveau pour moi, et il est bien connu que les ordinateurs sont remplis de mystères et de caprices.

De fait, le problème était sérieux. Tout le système était paralysé. Je fis trois ou quatre tentatives de réparation, sans succès, et mon client s’impatientait. Je me souvins alors que Lukas, un Suisse qui avait habité quelque temps chez nous, nous avait un jour raconté que Toni Zweifel était très efficace dans la résolution de problèmes techniques. Je priai donc Toni de m’aider. En ce même instant, le système a commencé à fonctionner à merveille. Mon client m’a demandé comment j’avais obtenu ce résultat, et comme je ne pouvais pas lui expliquer la véritable raison, je me suis limité à lui dire : « Je n’en sais rien moi-même ». Cela ne l’a visiblement pas satisfait. Il me pria d’étudier la chose à fond, afin de pouvoir résoudre le problème sans perte de temps au cas où cela se reproduirait.

De retour au bureau, l’ingénieur responsable me dit qu’en 25 ans de travail avec ce logiciel, il n’avait jamais vu une erreur se réparer d’elle-même, et que je lui cachais certainement quelque chose. Je ne pouvais que l’assurer de ma totale sincérité.

Une chose était cependant claire : il ne pouvait pas m’aider à trouver l’explication demandée par le client. À ce stade, je me suis de nouveau adressé à Toni : « Si tu m’as tiré d’affaire pour la panne, dis-moi maintenant comment je peux satisfaire mon client ». Et juste à cet instant je reçois un appel de mon client, me disant qu’il a trouvé la cause : une série de facteurs en soi très simples, qui ont produit l’erreur. Avec ces données nous avons pu corriger le logiciel et éviter de nouvelles pannes en reconfigurant l’ordinateur. […]

Je pourrais encore relater beaucoup de faits similaires. Pour la plupart, on ne peut pas parler de « miracle », car il existe une explication technique. Mais il s’agit de véritables faveurs de la part de qui peut nous aider plus efficacement que ce à quoi nous sommes habitués.

I.P. de A., Beyrouth (Liban)  Réparation d’une attraction à Disneyland

Je suis allée à Disneyland avec mes enfants. Nous avons fait la queue devant une des meilleures attractions. Après une heure d’attente, l’installation eut une avarie. Nous avons alors attendu une autre heure. Les enfants commençaient à perdre patience. Je leur dis alors : « Si l’attraction n’est pas réparée dans cinq minutes, nous allons ailleurs.» Je me souvins alors de Toni, et je lui demandai de l’aide. Et effectivement, juste cinq minutes plus tard, le défaut était réparé. Nous sommes montés et nous avons pu participer au jeu. À peine étions-nous ressortis, l’attraction retomba en panne.

M.C. de R., Guadalajara (Mexique)