Don Alvaro intercède pour nous !

Avoir recours en cas de besoin à l’intercession de personnes qui jouissent d’une renommée de sainteté est une pratique courante dans l’Église. Nous présentons une sélection de récits reçus au Bureau pour les Causes des saints de la Prélature de l’Opus Dei.

Faveurs

Le bienheureux Alvaro accueille les demandes de nombreuses personnes pour intercéder pour elles auprès de Dieu. Voici un choix de faveurs que ce bienheureux a accordées depuis sa béatification, rapportées par les intéressés eux-mêmes.


Ça fait longtemps que je dis la prière à don Alvaro que j’ai eu la chance de rencontrer et que je prie avec une profonde dévotion. Je lui ai demandé de faire en sorte que ma fille obtienne une bourse pour ses études à l’université. Nous étions un peu à l’étroit et nous ne pouvions pas lui payer ses études. Or c’était très important pour elle et pour nous. Elle a su hier qu’elle pouvait en bénéficier, grâce à l’intercession du bienheureux Alvaro.

M. P., 29 juillet 2015


En septembre 2001, les douleurs devinrent encore plus fréquentes ; en novembre les migraines survenaient tous les deux jours, si bien que l’on entreprit des démarches pour déclarer mon incapacité totale.

En accord avec le médecin de l’entreprise, on prit la décision d’un arrêt de travail parce que même deux heures de travail par jour supposaient pour moi un grand effort. Chaque fois que j’étais frappé par l’une de ces attaques, je prenais un médicament qui me soulageait un peu, mais qui me produisait des malaises. N’ayant plus d’autre recours, j’ai commencé, en novembre, une neuvaine à Dieu en utilisant l’image de don Alvaro. Pendant les deux premières semaines, je n’ai pas obtenu ma propre guérison, mais bel et bien la « guérison spirituelle » de deux amies, ce qui me consolait et me réconfortait.

Le lendemain de la fin de ma troisième neuvaine, le 12 décembre, fête de Notre Dame de Guadeloupe, j’eus ma dernière crise de douleur. Je suis reconnaissant à mgr Alvaro del Portillo et à son intercession pour cette guérison miraculeuse et subite, après trois ans de maladie.

M.S., Utrecht (Pays Bas) - septembre 2001


J’ai trouvé du travail grâce à don Alvaro, j’en suis sûre et certaine. Dans une situation désespérée, il m’a aidée à avoir un poste en accord avec mon profil, très près de chez moi et avec des gens ouverts à ma foi. Merci infiniment don Alvaro. Je compte vous remercier encore très souvent avec mes amis, mes proches que j’encourage à faire votre connaissance. Merci encore.

M.J.P., 12 mai 2015


Cela fait à peu près un an que j’ai eu de sérieux ennuis avec ma voiture. La réparation de son embrayage allait me coûter 500 euros dont je ne disposais que si je rognais sur les économies que ma fiancée (devenue mon épouse depuis) et moi faisions pour notre mariage. J’ai contacté l’atelier de la marque de mon véhicule pour négocier un montant inférieur. J’ai eu quelqu’un qui a refusé ces tractations, la voiture n’étant plus sous garantie, toute remise était un privilège auquel je n’avais aucun droit. J’ai raccroché, découragé. Ceci étant, j’ai décidé de m’adresser au Serviteur de Dieu à ma façon puisque je ne connaissais pas la prière imprimée sur son image dont je me sers désormais.

Cette personne m’a appelé sur-le-champ. Il avait parlé de mon souci à son chef qui lui avait parlé d’une réparation totalement gratuite, comme si la garantie était encoré en vigueur.

À partir de là le bienheureux don Alvaro m’a accordé tout ce que je lui ai demandé.

Aussi, le 12 mai, en sa première fête liturique, lorsque le médecin nous a annoncé que nous attendions un fils, nous avons décidé de l’appeler Alvaro.

M. A. T., 5 juin 2015


Je tiens à rédiger la faveur que don Alvaro m’a accordée. Je travaille dans l’équipe de maintenance d’un groupe d’immeubles. Je devais contacter une entreprise pour réparer la chaudière de l’un de ces édifices. Sur place, ces agents ont constaté qu’il fallait changer une pièce. Son montant étant de 2000 euros, ils nous conseillaient de remplacer une chaudière qui n’avait pas encore huit ans. Nous avons donc contacté d’autres entreprises qui ont été du même avis. Nous avons appelé la personne qui avait installé cet appareil. Avant qu’il n’arrive, j’ai demandé à don Alvaro de lui faire trouver une autre solution. Notre budget ne nous permettait pas de faire face à une telle dépense et nous ne pouvions pas envisager de ne pas avoir d’eau chaude.Cet ouvrier a contrôlé à nouveau la chaudière et en a remplacé le senseur. Tout s’est remis en route sans problème.

R. A., 4 mars 2015


J’aimerais que l’on publie ma reconnaissance anonyme pour le miracle de don Alvaro qui m’a accordé de trouver un bon travail dans mon domaine, dans la semaine qui a suivi sa béatification à Valdebebas à laquelle j’ai eu le plaisir et la joie d’assister personnellement. J’étais au bout de mes ressources financières, j’allais perdre mon indépendance. Désormais, je lui demande un contrat stable pour ne pas être obligé d’avoir recours à l’aide de ma famille et pour que je puisse moi-même créer la mienne.

Merci infiniment, don Alvaro.

Anonyme, 31 mars 2015


Bonjour, j’aimerais témoigner d’une faveur accordée par l’intercession du bienheureux Alvaro. Je suis infirmière et depuis le mois d’octobre 2014, je suis au Congo R.D pour travailler en tant que professeur à l’Institut Supérieur en Sciences Infirmières, l’ISSI, projet que le bienheureux don Alvaro avait vivement encouragé. Mais je ne m’écarte pas de mon sujet. Ce matin, en arrivant au travail, mon ordinateur ne s’est pas allumé.

J’ai essayé à plusieurs reprises, sans réussir. J’ai donc confié l’affaire au bienheureux Alvaro et après avoir dit trois fois la prière qui est sur son image, je me suis adressée à lui : s’il te plaît, fais que ça démarre! Si tu y arrives, j’en témoignerai. Voilà qui est fait. Cette faveur montre qu’il ne faut pas attendre de gros miracles, mais des miracles dans la vie ordinaire, confiés à de grands saints.

O. T., 12 août 2015


J’ai une entreprise dans le domaine des produits optiques que nous importons fréquemment. En ce mois de juillet, nous avons passé à l’étranger une très grosse commande. Notre fournisseur nous a envoyé 6 colis dont le plus précieux n’est jamais arrivé au Guatemala. Après deux jours sans nouvelles, j’ai décidé d’adresser ma prière à don Alvaro, en me servant de sa petite image.Le résultat a été surprenant. Je venais juste de dire le Gloire au Père de la fin, quand j’ai eu un coup de fil du responsable des importations : ce précieux colis avait été retrouvé au Vénézuela. Il allait être vite réexpédié au Guatemala. Merci, mon cher bienheureux!

M. F. A., 18 août 2015


Je n’ai que 11 ans, c’est pourquoi je n’ai pas d’adresse mail, je me sers de celle de mon père. Je vous écris pour vous dire combien le bienheureux Alvaro m’aide à ne pas faire de cauchemars.

I. S. H., 31 août 2015