Pourquoi aller à Madrid ce week-end ?

Emmanuelle et Fabrice se rendent à Madrid à la béatification de Monseigneur Alvaro del Portillo. Ils nous parlent de lui et des raisons qui les poussent à faire ce voyage.

Témoignages

Fabrice, 48 ans est père de 6 enfants. Il exerce la profession de consultant et habite en région parisienne.

  • Pourquoi assistez-vous à la béatification ? Qu'attendez-vous de la cérémonie de Madrid ?

Nous nous rendons à la béatification parce que c'est une fête pour toute l'Église Catholique qui célèbre un nouveau bienheureux et c'est également une grande fête de famille internationale où nous allons nous retrouver à plusieurs centaines de milliers de personnes de tous les pays pour partager notre joie. Et puis, c'est une bonne occasion de rendre visite à nos voisins espagnols !

  • Avez-vous de la dévotion pour Alvaro del Portillo ? Priez-vous par son intercession et quelle genre de faveurs lui demandez-vous ?

J'ai souvent recours à Mgr del Portillo pour lui confier mes intentions de père de famille qui sont généralement des soucis pour tel ou tel enfant, pour mon travail ou des inquiétudes pour les lendemains incertains. Je sais qu'il a porté beaucoup des soucis que lui confiait Saint Josémaria et son optimisme l'aidait à toujours trouver des solutions.

C'est un modèle pour moi, et ce sera aussi un exemple pour toute l'Église. Avec mon épouse, nous lui avions également confié une intention particulière en 2005 lorsque nous cherchions une maison pour notre famille qui était à l'étroit et nous avons trouvé en quelques semaines ce qui correspondait à nos besoins et à notre budget…

  • Pouvez vous le définir en quelques mots ? Que retenez-vous de son message ?

Ce qui m'impressionne le plus, c'est son humilité, sa bonté et sa simplicité. Il a suivi pendant tant d'années le fondateur de l'Opus Dei si discrètement et j'ai souvent remarqué la manière très attentive avec laquelle il regardait Saint Josémaria lors des rencontres filmées avec des personnes du monde entier. Il ne le quittait jamais des yeux.

Il a également été une cheville ouvrière du Concile Vatican II, cequi est souvent moins connu et il n'en tirait aucun bénéfice personnel. A une époque où beaucoup d'hommes publics cherchent à se faire remarquer, Mgr del Portillo recherchait au contraire la discrétion alors qu'il connaissait de nombreuses personnalités.

  • Comment allez vous à Madrid ? Avec des amis ?

Nous irons à Madrid avec des amis et nous avons réservé depuis longtemps pour ne pas trop grever le budget familial au moment de la rentrée. Nous ferons juste l'aller-retour pendant le week-end. Je suis impatient de vivre ce grand évènement et je suis sûr que les Espagnols, qui ont l'expérience des dernières JMJ, sauront très bien nous accueillir.

Emmanuelle est mariée, elle a 6 enfants et elle est directrice d'école.

  • Pourquoi assistez-vous à la béatification ? Qu'attendez-vous de la cérémonie de Madrid ?

Je vais me rendre à la béatification de don Alvaro pour rendre grâce avec toute l'Église pour la vie exemplaire qu'il a menée et le soutien qu'il continue à apporter à un grand nombre de personnes qui cherchent à vivre leur foi au quotidien. Il me parait très important d'y participer pour témoigner de mon attachement et de mon affection à ce prêtre qui a été un père pour des milliers de personnes. C'est la première fois que j'assisterai à une béatification, j'imagine que cela doit être un peu comme une immense réunion de famille avec des cousins plus ou moins éloignés, de tous pays, tous attachés à l'Opus Dei et à son message, de toutes conditions et états de vie,réunis pour prier et rendre grâce ensemble. Cette perspective me réjouit.

  • Avez-vous de la dévotion pour Alvaro del Portillo ? Priez-vous par son intercession et quelle genre de faveurs lui demandez-vous ?

J'ai une vraie dévotion pour don Alvaro. Je le prie très souvent en particulier pour les personnes qui souffrent et qui sont loin de Dieu et pour les problèmes professionnels et matériels difficiles à résoudre, les miens et ceux de ceux qui m'entourent. Don Alvaro avait le souci des détails pour rendre la vie agréable aux autres, il est sensible à toutes sortes de demandes même les plus concrètes.

  • Comment l'avez-vous connu ? Quand ? Avez-vous un souvenir personnel avec lui ?

J'ai connu don Alvaro en découvrant l'Opus Dei en 2006, je n'ai donc pas eu la chance de le connaitre et de le rencontrer. Je l'ai découvert en apprenant à mieux connaître St Josémaria de qui il a été très proche, mais également en lisant sa biographie, en écoutant des tas d'anecdotes à son sujet,en visionnant des vidéos pendant des réunions avec ses fils et ses filles de l'Opus Dei partout dans le monde. Cependant, la vie de don Alvaro a été si riche qu'il est utile de revenir sur sa biographie souvent.

  • Pouvez-vous le définir en quelques mots ? Que retenez-vous de son message ?

En quelques mots je dirai que don Alvaro était « au service. » Il servait : les âmes, l'Église et l'Opus Dei. Il était humble, discret, travailleur infatigable, délicat et souriant. Il a persévéré dans ses projets avec une grande fidélité, une grande ténacité et une grande paix malgré les difficultés auxquelles il a fait face lors des débuts de l'Opus Dei, pour sa reconnaissance canonique etc…

Le message de don Alvaro est le même que celui de son prédécesseur St Josémaria, c'est le message de l'Opus Dei. Nous pouvons sanctifier la vie ordinaire dans l'accomplissement de nos activités de chaque jour, elles sont une occasion de rencontrer Dieu, de le servir et de servir les autres. Ainsi le travail devient prière, ma « cellule » à moi, c'est donc une école ! L'Opus Dei m'aide à mieux connaitre le Christ et à vivre ma foi au quotidien par la formation continue que je reçois, par l'accompagnement spirituel dont je bénéficie.

  • Comment allez vous à Madrid ? Avec des amis ?

J'irai à Madrid avec mon mari et mes 2 filles ainées de 14 et 12 ans, elles se réjouissent de participer à ce jour si important dans la vie de l'Église et de l'Opus Dei. Elles vont prendre l'avion et passer 2 jours avec nous, cela n'arrive pas tous les jours !