Mère du Bel Amour

J’ai confié vos amours à Sainte Marie, Mère du Bel Amour. Il ne s’agit pas de n’importe quel amour mais de l’Amour. Ici pas de place pour les trahisons, les calculs, les oublis.

Pour parler avec Dieu

Mère du Bel Amour, à Cañete, au Pérou

J’ai confié vos amours à Sainte Marie, Mère du Bel Amour.

Entretiens, 121.

Je suis la Mère du bel amour, nous dit aujourd’hui Sainte Marie. Leçon de bel amour, de vie limpide, d’un cœur sensible et passionné pour que nous apprenions à être fidèles au service de l’Église. Il ne s’agit pas de n’importe quel amour mais de l’Amour. Ici pas de place pour les trahisons, les calculs, les oublis. Un bel amour, parce qu’il a pour commencement et pour terme le Dieu trois fois Saint, qui est toute Splendeur, toute Bonté et toute Grandeur.

Amis de Dieu, 277

Les fiançailles

Ne saviez vous pas que votre corps est le temple de l’Esprit Saint, que vous avez reçu de Dieu et que vous ne vous appartenez pas? (1 Cor 6, 19). ¡Combien de fois, devant la statue de la Sainte Vierge, Mère du Bel Amour, serez-vous prêts à répondre avec une joyeuse affirmation à cette demande de l’Apôtre : Oui, nous le savons et nous voulons le vivre avec ton puissant secours, ô Vierge, Mère de Dieu.

J'ai voulu offrir à l'université de Navarre une statue de la Sainte Vierge, Mère du Bel Amour : pour que les garçons et les filles qui suivent les cours de ces facultés apprennent d'Elle la noblesse de l'amour, de l'amour humain aussi.

Entretiens, 105

Les fiançailles doivent être une occasion d'approfondir l'affection et la connaissance mutuelles. Et comme tout apprentissage d'amour, elles doivent être inspirées non par le désir de possession, mais par l'esprit de dévouement, de compréhension, de respect, de délicatesse.

Entretiens, 105

Mère du Bel Amour, oratoire de l’Université de Navarre, à Pampelune, en Espagne.

Le mariage

Je dis constamment à ceux qui ont été appelés par Dieu à fonder un foyer, de s'aimer toujours, de s'aimer de cet amour plein d'enthousiasme qu'ils se portaient lorsqu'ils étaient fiancés. Celui qui pense que l'amour s’achève dès qu’arrivent les peines et les contretemps que comporte toujours la vie, se fait une piètre idée du mariage, qui est un sacrement, un idéal et une vocation. C'est alors que l'affection se fortifie. Le torrent des peines et des contrariétés n'est pas capable de noyer l'amour véritable : le sacrifice joyeusement partagé unit davantage. Comme dit l'Écriture aquae multae — les nombreuses difficultés, physiques et morales — non potuerunt extinguere caritatem (Ct 8, 7), ne pourront éteindre l'amour.

Entretiens, 91

Mariage à l'essai ? Ceux qui parlent ainsi connaissent bien peu l'amour ! L'amour est une réalité plus sûre, plus réelle, plus humaine. Et qu'on ne peut traiter comme un produit commercial qu'on met à l'essai et qu'on accepte ensuite ou qu'on rejette selon son caprice, sa commodité ou son intérêt.

Ce défaut de jugement est si lamentable que je ne crois même pas nécessaire de condamner ceux qui pensent ou agissent de la sorte : ils se condamnent eux-mêmes à l'infécondité, à la tristesse, à une solitude désolante, dont ils souffriront, à peine quelques années plus tard. Je ne puis m'empêcher de prier beaucoup pour eux, de les aimer de toute mon âme et d'essayer de leur faire comprendre que le chemin du retour à Jésus-Christ leur est toujours ouvert ; qu'ils pourront devenir des saints, des chrétiens intègres, s'ils s'y efforcent, car ni le pardon ni la grâce du Seigneur ne leur feront défaut. Alors seulement ils comprendront ce qu'est l'amour, l'Amour divin autant que le noble amour humain ; et ils connaîtront la paix, la joie, la fécondité.

Entretiens, 105

La chasteté

La chasteté, non pas la continence tout court, mais la détermination d’une volonté amoureuse, est une vertu qui garde la jeunesse de l’amour en n’importe quel état de vie. Il y a la chasteté de ceux qui sentent l’éveil du développement de la puberté, la chasteté de ceux qui se préparent au mariage, la chasteté de ceux que Dieu appelle au célibat, la chasteté de ceux que Dieu a choisis pour le mariage.

Concernant la chasteté conjugale, j’assure aux époux qu’il ne faut pas qu’ils aient peur d’exprimer leur amour, tout au contraire, car ce penchant est la base de leur vie familiale. Ce que le Seigneur leur demande c’est de se respecter mutuellement et d’être mutuellement loyaux, d’agir délicatement, naturellement, en toute modestie. Je leur dirai aussi que les rapports conjugaux son dignes lorsqu’ils sont la preuve d’un amour vrai et donc ouverts à la fécondité, aux enfants.

Lorsque la chasteté conjugale est présente dans cet amour, la vie du couple est l’expression d’une conduite authentique, le mari et la femme se comprennent et se sentent unis. Lorsque le bien divin de la sexualité est perverti, l’intimité est démolie et marie et femme ne peuvent plus se regarder dans les yeux noblement.

Quand le Christ passe, 25

Créés pour aimer

Il n’y a point d’amour que l’Amour!

Chemin, 417

Si l’Amour, y compris l’amour humain, est si réconfortant ici bas, qu’en sera-t-il de l’Amour au ciel?

Camino, 428

La prière contemplative jaillira de vous, chaque fois que vous méditerez cette réalité surprenante : une chose aussi matérielle que mon corps a été choisie par l’Esprit Saint pour y établir sa demeure…, je ne m’appartiens déjà plus…, mon corps et mon âme — mon être tout entier — sont à Dieu… et cette prière sera riche de résultats pratiques qui dériveront de cette grande conséquence proposée par le même apôtre : glorifiez Dieu dans votre corps (1 Co 6, 20).

Entretiens, 121

N’en doute pas: le coeur humain a été créé pour aimer. Mettons donc Notre Seigneur en toutes nos amours. Autrement, le cœur vide se venge et se remplit des bassesses les plus méprisables.

Sillon, 800

“« L’ambiance a tellement d’influence ! » m’as-tu dit. — Il m’a fallu te répondre : sans doute. C’est pourquoi votre formation doit être telle que vous portiez en vous, tout naturellement, votre propre « ambiance », afin de donner ensuite « votre ton » à la vie en société.

— Alors, si tu as bien saisi cet esprit, je suis certain que tu me diras, stupéfait comme les premiers disciples devant les prémices des miracles qu’ils opéraient au nom du Christ : « Nous avons tellement d’influence sur l’ambiance ! »

« Le milieu ambiant a tellement d’influence ! » m’as-tu dit. — Il m’a fallu te répondre : sans doute. C’est pourquoi votre formation doit être telle que vous portiez en vous avec naturel votre propre « ambiance », afin de donner ensuite « votre ton » à la vie en société.

— Alors, si tu as bien saisi cet esprit, je suis certain que tu me diras, stupéfait comme les premiers disciples devant les prémices des miracles qu’ils opéraient au nom du Christ : « Nous avons tellement d’influence sur le milieu ambiant ! »

Chemin, 376