"Le diable sème la guerre, Dieu crée la paix."

"Le diable sème la guerre. Dieu crée la paix." C'est ce qu'a rappelé le Pape ce dimanche matin à Castel Gandolfo, avant de réciter la prière de l'Angélus. Devant plus de quatre mille fidèles réunis dans la cour de sa résidence d'été, Benoît XVI a évoqué la figure de Marie Madeleine, que l'Eglise fête en ce jour, comme étant celle d'une "pécheresse perdue" que Jésus conduit au Salut en la libérant de sept démons, c'est à dire d'un asservissement total au mal, comme le rappelle l'évangéliste Luc. "En quoi consiste la guérison profonde opérée par Dieu à travers Jésus ?", s'est demandé le Pape.