La sainteté est-elle à la mode?

La solennité de tous les saints est célébrée le 1er novembre. Un bon moment pour se souvenir de l'appel universel à la sainteté, l'axe central du message que saint Josémaria Escriva a prêché. Mais, pouvons-nous être saints dans le monde d'aujourd'hui?

L'Opus Dei en Suisse
Opus Dei - La sainteté est-elle à la mode?

Nous pensons souvent que la sainteté est réservée à quelques élus qui ont beaucoup souffert pour devenir saints. Il semble même que le fait d'être saint n'est pas «cool» et que le mot «sainteté» semble être tombé dans l'oubli. Cependant, Benoît XVI a fait valoir que la sainteté "ne perd jamais sa force d'attraction, ne tombe pas dans l'oubli, ne se démode jamais. Plus encore, avec le temps elle brille de plus en plus"[i].

Nous sommes tous appelés à la sainteté. Comme l'a rappelé le pape François sur Twitter en 2013, pour être saints, il ne faut pas souffrir beaucoup ou faire des choses extraordinaires, mais plutôt trois choses : «prière, humilité et amour pour tous». Il y a beaucoup de gens qui peuvent atteindre la sainteté, mais il est nécessaire de «s'entraîner à être des disciples de Jésus».[ii]

il est nécessaire de «s'entraîner à être des disciples de Jésus».

De nombreux saints ayant vécu récemment ont été canonisés. Mère Teresa de Calcutta, canonisée en 2016, a rappelé que la sainteté «consiste à faire la volonté de Dieu avec joie». Saint Jean-Paul II, le grand pape du troisième millénaire, aimait dire que l'aventure de la sainteté «commence par un oui à Dieu».

Le Magistère de l'Église nous enseigne que la sainteté n'exige pas la réalisation d'actions extraordinaires, mais plutôt «la conformité à la volonté de Dieu, exprimée dans un accomplissement continu et exact de nos devoirs d’état»[iii]. Qu'est-ce que cela veut dire? Pour être saints, il suffit de se décider à suivre la volonté de Dieu, dans tous les aspects de notre vie.

Saint Josémaria a écrit : Penses-y bien: il y a dans le monde beaucoup d’hommes et de femmes, et le Maître n’en exclut aucun de son appel... Il les appelle tous à la vie chrétienne, à une vie de sainteté, à une vie d’élection, à une vie éternelle[iv].

De plus, les saints nous ont laissé avec leur exemple différentes clés pour atteindre la sainteté. Dans les moments de tension et de lutte, saint Nicolas de Flue a fait de l'Eucharistie le centre de sa vie, ce qui l'a transformé en apôtre de la paix pour la Confédération helvétique. Sa prière est maintenant répétée dans les églises à travers tout le pays: "Mon Seigneur et mon Dieu, éloigne de moi tout ce qui me retient loin de toi. Mon Seigneur et mon Dieu, accorde-moi tout ce qui me rapproche de toi. Mon Seigneur et mon Dieu, sauve-moi de moi-même et accorde-moi de te posséder seulement. "

Saint Josémaria nous conseille dans son livre Chemin : Veux-tu vraiment être saint ? — Remplis le petit devoir de chaque instant : fais ce que tu dois et sois à ce que tu fais. (p.815). Il a également prêché que la sainteté personnelle n'est pas une entéléchie, mais une réalité précise, divine et humaine, qui se manifeste constamment dans les actes quotidiens d'amour[v]. Le 25 octobre 2017, Mgr Fernando Ocáriz a rappelé que «lorsque saint Josémaria commença à travailler, il disait au Christ, avec ou sans paroles : « faisons cela ensemble ».

Le Pape François encourage les jeunes à se donner à Jésus-Christ parce que Jésus « nous offre quelque chose de plus grand que la Coupe du Monde; Quelque chose de plus grand que la Coupe du Monde! Jésus nous offre la possibilité d'une vie féconde et heureuse, et aussi un avenir avec lui qui n'aura pas de fin, là dans la vie éternelle. »[vi]


[i] Benoît XVI, Sulmona 2010.

[ii] SS. Francois, Veillée de prière avec les Jeunes, Brasil 2010.

[iii] Benoît XV, AAS 1920, 173.

[iv] Forge, 13.

[v] Forge, 440

[vi] SS. Francois, Veillée de prière avec les Jeunes, Brasil 2010.