La phase diocésaine de la cause de canonisation d’Alvaro del Portillo s’achève à Rome

Le 26 juin prochain, au Palais du Latran, le cardinal Ruini présidera la session de clôture du procès diocésain sur la vie et les vertus du serviteur de Dieu Alvaro del Portillo (1914-1994), évêque et prélat de l’Opus Dei.

Procès en canonisation

Le 26 juin, l’Eglise célèbrera également la mémoire liturgique de saint Josémaria, fondateur de l’Opus Dei.

La Congrégation pour la Cause des Saints a reconnu que l’actuel prélat de l’Opus Dei, mgr Xavier Echevarria, avait la compétence en tant qu’évêque pour instruire la cause de canonisation de son prédécesseur.

Cependant, Mgr Echevarria a demandé au cardinal Ruini de nommer un tribunal dans le Vicariat du Diocèse de Rome pour recevoir son témoignage ainsi que celui de quelques autres personnes.

Les autres témoins ont été entendus par le tribunal de la Prélature à Rome, ou par des tribunaux de leurs diocèses de résidence.

Mgr Flavio Capucci, postulateur de la cause, a remercié le tribunal du Vicariat de Rome pour le travail réalisé. A cette occasion, il a rappelé qu’en 1978, alors que commençait le procès de saint Josémaria, mgr del Portillo rappelait avec insistance que, en demandant au pape l’ouverture de la cause du fondateur, l’Opus Dei ne recherchait pas sa propre gloire, mais celle de l’Eglise. « Aujourd’hui, a dit Flavio Cappuci, de tout cœur nous faisons nôtres ces paroles ».

La prochaine étape du procès se fera par la conclusion de l’instruction menée par le tribunal de la Prélature. Avec les éléments recueillis par les deux tribunaux, le postulateur élaborera la positio, une biographie du serviteur de Dieu et une étude sur sa façon de vivre les vertus chrétienne à un degré héroïque.

Le Postulateur enverra alors la positio à la Congrégation pour la Cause des Saints, qui l’étudiera.