Jean Paul II et Jean XXIII seront déclarés saints; Alvaro del Portillo, bienheureux

Le Pape François a signé hier, le 5 juillet le décret reconnaissant un miracle obtenu par l’intercession du bienheureux Jean Paul II et un autre attribué à l’intercession du vénérable Alvaro del Portillo, premier successeur de Saint Josémaria à la tête de l’Opus Dei.

Sur l'Opus Dei
Opus Dei - Jean Paul II et Jean XXIII seront déclarés saints; Alvaro del Portillo, bienheureux

Il s’agit, respectivement, des pas nécessaires pour la canonisation de Karol Wojtyla (1920-2005) et pour la béatification d’Alvaro del Portillo (1914-1994). Le Saint Père a aussi signé le décret d’un miracle de Mère Esperanza de Collevalenza (1893-1983).

De même, il  a ratifié l’approbation de la Congrégation pour la Cause des Saints pour que l’on procède à la canonisation du bienheureux Jean XXIII, le Pape qui a convoqué le Concile Vatican II en 1959. Le Saint Siège a également annoncé la signature d’autres décrets, que l’on peut consulter sur www.vatican.va.

Mgr Echevarria : « Une heureuse coïncidence » 

Pour Monseigneur Xavier Echevarría, prélat de l’Opus Dei, ces nouvelles représentent “des motifs de joie intense et une heureuse coïncidence ». “Jean Paul II –a dit le prélat– s’est dépensé avec une inlassable générosité au service de l’humanité. Par ses paroles, ses écrits, à travers ses images et tant de gestes pleins de signification, son riche magistère nous a rapprochés de Dieu. Toute sa vie s’appuyait sur une union intime avec Jésus-Christ : il suffisait de voir comment il priait pour comprendre la fécondité de son ministère. »

Jean Paul II et Jean XXIII “furent véritablement des pères proches de tous les fidèles, de l’Eglise et concrètement, je peux l’affirmer, de cette partie de l’Eglise qu’est la prélature de l’Opus Dei. Je pense qu’avec eux, des millions de personnes se sont senties « les enfants très aimés du pape. ».

Le prélat de l’Opus Dei a rappelé que Monseigneur Alvaro del Portillo, “fut pour saint Josémaria un grand appui. Et pour Jean Paul II, un très fidèle collaborateur”. Et il a ajouté: “j’ai recours à l’intercession de ce serviteur bon et fidèle et je lui demande qu’il nous transmette «  par osmose », sa loyauté envers Dieu, l’Eglise, le pape, saint Josémaria, nos amis. Qu’il obtienne pour nous sa sensibilité sociale, qui s’est manifestée par l’impulsion donnée à de nombreuses initiatives dans le monde entier en faveur des plus démunis. Qu’il obtienne pour nous son amour de prédilection pour la famille et sa passion du sacerdoce ; sa piété tendre et simple au fort accent marial. (discours complet du prélat de l’Opus Dei sur: www.opusdei.org).

Le miracle attribué à don Alvaro  

Le miracle approuvé par le Saint Siège fait référence à la guérison instantanée d’un garçon Chilien, José Ignacio Ureta Wilson: quelques jours après sa naissance, il a souffert d’un arrêt cardiaque de plus d’une demi-heure et d’une hémorragie massive. Ses parents ont prié avec une grande foi, par l’intercession de Monseigneur Alvaro del Portillo et, quand les médecins pensaient que l’enfant était mort, sans aucun autre traitement et de façon totalement inespérée, le cœur du nouveau-né a commencé à battre à nouveau, jusqu’à atteindre le rythme de 130 pulsations par minute. Malgré la gravité du tableau clinique, dix ans plus tard, José Ignacio vit normalement. (sur www.opusdei.org on peut lire un récit complet et une interview des parents). La guérison miraculeuse eut lieu en août 2003.

Monseigneur Flavio Capucci, postulateur de la cause, raconte qu’il a reçu quelques 12.000 récits signés de faveurs obtenues par l’intercession de don Alvaro: “des récits de reconnaissance en tout genre : matérielles et spirituelles. Certainement –explique-t-il- les plus impressionnantes sont les guérisons extraordinaires, qui sont variées : depuis la disparition de mélanomes avec métastases après avoir prié don Alvaro, jusqu’à la récupération sans séquelles d’un enfant noyé dans une piscine ». Le postulateur ajoute que beaucoup de ces faveurs font référence à la vie familiale: “des couples qui retrouvent l’harmonie conjugale, la naissance d’enfant, parfois après de nombreuses années d’attente avant de recourir à son intercession, des réconciliations entre parents; des naissances d’enfants sains après le diagnostic d’une maladie… Don Alvaro était une personne aimant la famille  et qui a réalisé une catéchèse massive sur la famille, peut-être est-ce pour cette raison que spontanément surgit le désir de recourir à son intercession pour des questions de ce genre.

Monseigneur Capucci a expliqué que, une fois approuvé le miracle, il revient au Saint Siège de déterminer la date de la béatification. La cérémonie aura probablement lieu à Rome, puisque c’est la ville dans laquelle le vénérable Alvaro del Portillo est décédé.

Traits biographiques

Alvaro del Portillo est né à Madrid le 11 mars 1914. Il était le troisième de huit enfants. Ingénieur, docteur en Philosophie et en Lettres et en Droit Canonique, en 1935, il s’est incorporé à l’Opus Dei. Très vite, il est devenu le plus solide appui du fondateur, saint Josémaria Escrivá de Balaguer. Le décret des vertus héroïques qui émane de la Congrégation des causes des saints, le 28.6.2012, décrit le futur bienheureux comme un “homme de profonde bonté et affabilité, capable de transmettre paix et sérénité aux âmes ».

Il a été ordonné prêtre en 1944. En 1946, il s’est installé à Rome. Par son activité intellectuelle auprès de Saint Josémaria et par son travail au Saint Siège, il a mené à bien une profonde réflexion sur le rôle et la responsabilité des fidèles laïcs dans la mission de l’Eglise, à travers le travail professionnel et les relations sociales et familiales. Entre 1947 et 1950, il a encouragé l’expansion apostolique de l’Opus Dei à Rome, Milan, Naples, Palerme et d’autres villes italiennes. Il a promu des activités de formation chrétienne et, en tant que prêtre, il s’est occupé de nombreuses personnes.

Du pontificat de Pie XII à celui de Jean Paul II, il a rempli de nombreuses charges au Saint Siège. Il participa activement au Concile Vatican II et fut, pendant de nombreuses années, consulteur de la Congrégation pour la doctrine de la Foi.

Le 15 septembre 1975, après la mort du fondateur, don Alvaro fut élu pour lui succéder à la tête de l’Opus Dei. Le 28 novembre 1982, quand le bienheureux Jean Paul II a érigé l’Opus Dei en prélature personnelle, il désigna don Alvaro comme prélat de l’Opus Dei et le 7 décembre 1990, il le nomma évêque.

Tout au long de ces années à la tête de l’Opus Dei, il a promu les débuts de l’activité pastorale de la prélature dans 20 nouveaux pays. En tant que prélat de l’Opus Dei, il a également encouragé la mise en marche de nombreuses initiatives sociales et éducatives.

Monseigneur Alvaro del Portillo est mort à Rome le matin du 23 mars 1994, quelques heures après son retour d’un pèlerinage en Terre Sainte. Après sa mort, des milliers de personnes ont écrit pour témoigner de sa bonté, de la chaleur de son sourire, son humilité, son audace surnaturelle, la paix intérieure que ses paroles leur communiquaient.

Information générale sur Monseigneur del Portillo et la cause de canonisation sur: www.opusdei.fr