« Itinéraires de vie chrétienne »

La maison d’édition Planeta publie « Itinéraires de vie chrétienne », de Mgr Xavier Echevarria, prélat de l’Opus Dei. Le livre sort en Espagne avec un tirage de 20.000 exemplaires. 15/02/2001

Livres et textes
Opus Dei - « Itinéraires de vie chrétienne »

La maison d’édition Planeta publie « Itinéraires de vie chrétienne », un livre de Mgr Xavier Echevarria, prélat de l’Opus Dei, qui aborde quelques questions vitales auxquelles un chrétien d’aujourd’hui se trouve confronté. Est-il nécessaire de se confesser avec un prêtre ? À quoi sert la prière ? J’ai un autre enfant ou je garde mon niveau de vie ? Le clonage est-il licite ? Est-ce que je dois obéir en tout au Pape ? L’auteur d’Itinéraires de vie chrétienne n’élude aucune question — celles-ci et d’autres — qui sont dans l’esprit de nombreux fidèles courants qui cherchent des réponses pour leur vie chrétienne.

Le livre sort cette semaine en Espagne avec un tirage de 20.000 exemplaires. Il fait partie de la collection Planeta Testimonio (Planète Témoignage), qui comprend comme autre titre Prier, une anthologie de textes de Jean XXIII et Le don de la paix, du Cardinal Joseph Bernardin.

« Fils de Dieu. C’est ce que nous sommes, c’est ce que dit l’évangile, même si, malheureusement, de nombreuses personnes l’ignorent ». C’est par ces mots que commence le livre de Mgr Echevarria, qui compte 19 chapitres structurés en 3 groupes : « Les sources de l’existence chrétienne », « Le chemin pour la rencontre avec Dieu », et « Avec le Christ, dans l’histoire ».

Dieu n’est pas étranger à notre douleur.

« Aucune créature humaine au long de l’histoire n’a vécu seule — dit le prélat de l’Opus Dei au sujet de Dieu le Père — parce que Dieu est demeuré toujours au coté de ses enfants », y compris lors des étapes les plus douloureuses ou difficiles.

Dieu le Père, Jésus Christ, l’Esprit Saint, la Vierge Marie et l’Église sont les thèmes de la première partie du livre. Le second groupe — le chemin pour la rencontre avec Dieu — commence par un chapitre sur la conversion. Mgr Echevarria voit dans la conversion « le besoin de nous détacher de ce qui nous gène, du péché, pour nous revêtir du commandement nouveau de l’amour ». En partant de cette idée, il passe ensuite en revue des considérations sur d’autres éléments que le chrétien trouve sur son chemin de foi : le pardon, la prière, l’Eucharistie, la paternité, la douleur, la mort…

« En contemplant la Croix, nous nous sentons accompagnés. Dieu n’est pas, et ne sera jamais, un Dieu étranger à notre douleur ; il est un Dieu qui l’a assumée dans le Christ et qui l’a faite sienne », dit l’auteur d’Itinéraire d’une vie chrétienne dans le chapitre sur la souffrance. Ainsi, la douleur « n’apparaît pas comme un châtiment, mais comme un chemin de salut et de divinisation ».

Les derniers chapitres — regroupés sous le titre « Avec le Christ, dans l’histoire » — traitent du sens du temps, de la charité, de la sanctification du travail, de la générosité, de la vocation et de la joie.

Pour avoir plus d’information sur le livre : http://www.editorial.planeta.es/