“Faites de votre vie un don total”

Mgr Jaume Pujol, archevêque de Tarragone, a conféré le presbytérat à deux diacres de l’Opus Dei, au cours d’une cérémonie célébrée dimanche, au sanctuaire de Torreciudad, à Huesca, en Espagne.

Sur l'Opus Dei
Opus Dei - “Faites de votre vie un don total”

Ginés José Pérez Almela, 59 ans, professeur durant trente ans au lycée Monteagudo, à Murcie, sa ville natale et Arturo Garralón, cadre dans une banque, né il y a 42 ans à Guadalajara, sont ces deux nouveaux prêtres.

Ordinations sacerdotales à Torreciudad, le 3 septembre.


L’ambiance était à la fête et à la reconnaissance pour ces nouveaux prêtres, accompagnés par mgr Fernando Ocariz, Prélat de l’Opus Dei, et entourés de leur famille, leurs amis et leurs collègues.

L’ARCHEVÊQUE LES A ENCOURAGÉS À « ÊTRE DE BONS PASTEURS DANS LA CONTINUITÉ DE LA MISSION SALVIFIQUE DU CHRIST»

Dans son homélie, l’archevêque Jaume Pujol, leur a demandé d’être des “serviteurs”, “ouverts aux besoins de tous”, “fidèles au don si grand du sacerdoce en se livrant au service de toutes les âmes”, “en faisant de leur vie un don total”. Il a cité saint Josémaria qui rappelait aux prêtres qu’ils étaient ordonnés « pour servir, non pas pour commander, non pas pour se montrer, mais pour se livrer, dans un silence incessant et divin, au service de toutes les âmes ».

Les nouveaux prêtres, avec mgr Fernando Ocariz, prélat de l’Opus Dei

L’archevêque les a encouragés à être “de bons pasteurs dans la continuité de la mission salvifique du Christ”, conscients, comme l’assure le Pape François, que “tout prêtre qui ne sort que peu de lui-même devient petit à petit un intermédiaire, un gestionnaire ».

Mgr Pujol a demandé des prières pour qu’augmente le nombre des vocations sacerdotales, pour leur fidélité et pour qu’il y ait « une vraie soif de prêtres dans l’Église ». « Il est urgent, a-t-il souligné, que beaucoup de laïcs répondent généreusement à leur appel spécifique à la sainteté ».

“J’AIMERAIS ÊTRE VISIBLE, TOUT PROCHE, ET JE DEMANDE LE DON DES LANGUES POUR TOUCHER LE CŒUR ET L’ESPRIT DE CHAQUE PERSONNE”, avoue l’un des deux nouveaux prêtres.

Ginés Pérez avoue que, dans le choix qu’il a fait d’être ordonné, a beaucoup pesé « le manque pressant de prêtres et le bien immense qu’un bon prêtre est en mesure de faire». « J’aimerais être visible, tout proche, et je demande le don des langues pour toucher le cœur et l’esprit de chaque personne », ajoute-t-il.

Quant à lui, Arturo Garralón, - caissier et conseiller en services financiers, sous-directeur, chargé du support opérationnel au service des entreprises - , se dit que « le prêtre est bien un support opérationnel pour l’Église, appelé à servir tout le monde ».