Document égaré

R. G., Costa Rica

Il y a sept jours une amie m’a accompagnée chez un quincailler pour y acheter des portes avec leurs accessoires. J’ai réglé le tout avec ma carte bancaire, après avoir présenté ma pièce d’identité.

Nous étions pressées, j’ai vite mis dans un sac les accessoires pendant qu’on nous chargeait les portes. Nous sommes parties. Le lendemain, j’ai fait d’autres achats ailleurs et à la caisse, je n’ai pas trouvé ma pièce d’identité. En bonne cliente, je n’ai pas eu de problème. J’ai tout de suite confié l’affaire à saint Josémaria et connaissant la confiance de celui-ci en la Sainte Vierge, j’ai interpelée Notre Dame, comme nous avons l’habitude de le faire au Costa Rica : « Petits yeux de Marie, faites que je trouve »

J’ai donc cherchée, chez moi, dans mon sac, dans ma voiture et celle de mon amie. Il fallait que je trouve, cette carte indispensable pour toute démarche.

Toute une semaine à la chercher, j’avais presque baissé les bras, avant d’aller chez le quincailler : elle y était.

Merci saint Josémaria pour cette faveur.