Biographie Guadalupe Ortiz de Landazuri

Vie de Guadalupe en quelques lignes.

Sa vie

Née à Madrid en 1916, en la fête de Notre Dame de Guadalupe, elle y fit ses études de Chimie à l’Université Centrale. Sa promotion ne comptait cinq filles. Pendant la Guerre Civile d’Espagne, elle accompagna son père, officier, quelques heures avant son exécution dont elle pardonna les responsables, dès le premier instant. Après ce conflit, elle finit ses études supérieures et fut enseignante de Physique-Chimie chez les Religieuses Irlandaises et au Lycée Français de Madrid.

Début 1944, elle rencontra saint Josémaria Escriva, fondateur de l’Opus Dei, grâce à un ami. C’est alors qu’elle apprit que le travail professionnel et la vie ordinaire peuvent être l’occasion d’une rencontre avec le Christ. Elle disait par la suite « Je perçu nettement que Dieu me parlait à travers ce prêtre ». Elle s’incorpora à l’Opus Dei cette année-là.

Dès lors, Guadalupe se livre sans conditions à la recherche de la sainteté et tâche d’approcher de Dieu le plus grand nombre de personnes. À Madrid, puis à Bilbao, elle s’investit tout spécialement dans la formation chrétienne des jeunes.

De 1950 a 1956 elle vécut au Mexique où elle lança le travail apostolique de l’Opus Dei. Ce fut une aventure vécue généreusement et avec une grande foi. Ceux qui l’y rencontrèrent assurent que sa priorité était de faire la volonté de Dieu et de se mettre au service des autres. Encouragées par Guadalupe, plusieurs de ses amies mirent en route des activités de promotion humaine et chrétienne, telles qu’un centre de formation humaine et professionnelle de paysannes, dans une zone rurale de l’État de Morelos.

En 1956, elle s’installa à Rome pour collaborer au gouvernement de l’Opus Dei, avec saint Josémaria. Deux ans après, elle dut retourner en Espagne, pour des raisons de santé, et elle reprit l’enseignement et la recherche scientifique. Elle soutint brillamment sa thèse doctorale en Chimie avec les félicitations du jury. Pionnière du Centre d’Études et de Recherche en Sciences Domestiques (CEICID), elle reçut par la suite la médaille du Comité International de Rayonne et des Fibres Synthétiques, pour son travail de recherche sur les fibres textiles. Ce faisant, elle s’occupait toujours des tâches de formation chrétienne de l’Opus Dei. Son désir d’aimer Dieu perçait à travers son travail, son amitié et dans l’exemple de sa joie.

À 59 ans, elle est décédée à Pampelune, le 16 juillet 1975, en la fête de Notre Dame du Carmel, des suites d’une maladie cardiaque.

Depuis, la dévotion privée à Guadalupe s’est répandue de plus en plus. Selon le postulateur, les personnes qui ont recours à son intercession reçoivent des faveurs très diverses : guérisons, grossesse, accouchement, poste de travail, conciliation dutravail et de la famille, solution aux soucis financiers, réconciliation familiale, apostolat avec les amis et les collègues, etc.


Infographie de sa vie