Benoit XVI ouvre la cause de canonisation de Jean-Paul II

Ce matin 13 mai, au cours de sa rencontre avec le clergé et les religieux de Rome au Latran, Benoît XVI a annoncé la prochaine ouverture de la cause canonique de Jean-Paul II, sans attendre le délai normal de cinq années suivant le décès d'un Serviteur de Dieu.

Du Pape

Le Rescrit a été signé par le Cardinal José Saraiva Martins, Préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, et son Secrétaire Mgr.Edward Nowak, le 9 mai dernier.

Arrivé au Latran en voiture, le nouveau Pape a rencontré les prêtres diocésains en la Basilique cathédrale, avant de prendre possession des appartements pontificaux et de rencontrer le personnel.

Après le salut du Cardinal Camillo Ruini, son Vicaire général, Benoît XVI a prononcé un discours, avant d'entendre les interventions de certains Curés de paroisse ou prêtres collaborateurs.

Le Pape a dit que "l'extraordinaire expérience de Foi vécue lors de la disparition de notre bien-aimé Jean-Paul II, a fait voir une Eglise de Rome profondément unie, pleine de vie et riche de ferveur. Tout ceci fut le fruit de votre prière et de votre apostolat".

Ayant rappelé la nécessité pour les prêtres de "retourner sans cesse à la racine du sacerdoce", c'est-à-dire Jésus-Christ, Benoît XVI a dit que les prêtres ne sont "pas chargés de parler beaucoup mais d'annoncer une seule Parole, le Verbe de Dieu fait chair pour notre salut... Il nous faut devenir vraiment les amis du Seigneur, de partager ses sentiments, vouloir ce qu'il veut et non ce qu'il ne veut pas".

Le Saint-Père a alors invité les prêtres à faire leurs les paroles de Jean-Paul II: "La Messe doit absolument être au coeur de notre vie et de chacun de nos journées": A propos de l'obéissance due au Christ, il a rappelé qu'elle "se traduit dans l'obéissance ecclésiale qui, pour le prêtre, est au quotidien l'obéissance envers son évêque".

Benoît XVI a ensuite redit ce qu'il avait dit lors de l'homélie de la Messe d'entrée en Conclave, qu'une "sainte inquiétude" doit animer le clergé, celle "de porter à tout le monde le don de la Foi". Après avoir rappelé que le Christ appelle les prêtres à être ses témoins, Benoît XVI a dit la nécessité "d'être avec Dieu", de rechercher "l'intime communion avec le Christ...sans céder à la fatigue, en résistant et même en grandissant comme hommes et comme prêtres".

"Le temps pour être en présence de Dieu est une absolue priorité pastorale, et au fond la principale. Jean-Paul II nous l'a montré de la façon la plus concrète et la plus lumineuse, dans chaque circonstance de sa vie et de son ministère".

Le Pape a dit alors que la "réponse personnelle à l'appel à la sainteté demeure fondamentale et décisive. Il s'agit qu'une condition absolue pour que notre ministère soit fructueux, mais aussi pour que l'Eglise reflète la lumière même du Christ".

"Le ministère de l'Evêque de Rome -a dit le Pape- me lie à vous tout particulièrement, raison pour laquelle je compte sur votre présence spirituelle, votre appui concret et généreux".

Après son discours, Benoît XVI a écouté les témoignages et les réflexions de plusieurs prêtres et religieux du diocèse, qu'il a voulu brièvement commenter. Puis il a regagné le Vatican.

  • VIS (Vatican Information Service)