Clôture de la phase préparatoire de la cause de canonisation de Mgr Alvaro del Portillo.

Le tribunal de la Prélature de l’Opus Dei vient de clôturer la phase préparatoire de la cause de canonisation de Mgr Alvaro del Portillo. Ce fût un "homme fidèle" et un "homme de foi" a déclaré Mgr Xavier Echeverria.

Procès en canonisation
Opus Dei - Clôture de la phase préparatoire de la cause de canonisation de Mgr Alvaro del Portillo.

La vie et les vertus de Mgr Alvaro del Portillo ont fait l’objet d’une étude approfondie pendant quatre ans, de la part de deux tribunaux : celui de la prélature de l’Opus Dei, et celui du Vicariat de Rome. Les deux tribunaux ont interrogé de nombreux témoins.

Le tribunal de la prélature a terminé ses sessions de travail le 7 août 2008 par une cérémonie dans la Salle Jean Paul II, à l’Université Pontificale de la Sainte Croix, à Rome. Cette cérémonie était présidée par le prélat de l’Opus Dei, Mgr Xavier Echeverria, rentré pour cette raison quelques jours avant d’un voyage pastoral en Orient et en Australie, pour les Journées Mondiales de la Jeunesse.

En parlant de son prédécesseur à la tête de l’Opus Dei, Mgr Echeverria a déclaré dans son allocution qu’« il fut, surtout, un homme fidèle ». Le prélat a rappelé que « homme fidèle » signifie « homme de foi » ; et dans le cas de don Alvaro, cela voulait dire « foi en Dieu, foi en l’Eglise, foi en l’origine surnaturelle de l’Opus Dei, et de ce fait, foi dans le caractère divin de l’entreprise à laquelle le Seigneur l’avait appelé à collaborer ». Cette foi est la racine profonde de sa fidélité au fondateur, « de qui il fut le collaborateur le plus proche pendant quarante ans, puis le premier successeur à la tête de l’Opus Dei ».

Le notaire scelle les caisses contenant les actes du tribunal

Et le prélat d’ajouter : « Que don Alvaro, avec son inoubliable sourire et sa paix inaltérable, avec sa fermeté dans l’accomplissement du bien et avec son humilité, nous aide à irradier dans le monde la lumière du Christ, par l’intermédiaire d’un apostolat incessant, qui communique aux âmes la joie d’avoir rencontré le Christ. Rappelez-vous son enseignement et son exemple : rendre aimable la vérité, disait-il ».

L’étude menée par le Vicariat de Rome s’est achevée le 26 juin dernier, au palais du Latran. Ce fut le dernier acte publique du Cardinal Camillo Ruini en tant que Vicaire du Pape pour le diocèse de Rome.

L'assistance, réunie dans la Salle Jean Paul II de l'Université Pontificale de la Sainte Croix

La cause de Mgr del Portillo est la première étudiée par le tribunal de la prélature. Le postulateur de la cause, Mgr Flavio Capucci, a expliqué qu’il s’agissait là de la pratique habituelle de l’Eglise : lorsque l’on a conscience de la sainteté d’un évêque, il est prévu que ce soit sa propre circonscription ecclésiastique qui instruise le procès correspondant. La Congrégation pour la Cause des Saints avait donc reconnu le prélat de l’Opus Dei compétent pour l’instruction de cette cause. Néanmoins, Mgr Echeverria avait demandé au Vicariat de Rome que son tribunal recueille les témoignages que quelques témoins privilégiés.

Maintenant que la phase d’étude diocésaine est terminée et que l’on a recueilli les déclarations des témoins de sa vie, il faut maintenant établir la « positio », c’est à dire une biographie qui doit montrer que le candidat a vécu les vertus chrétiennes à un degré héroïque. La positio sera ensuite présentée par le postulateur à la Congrégation pour la Cause des Saints, qui devra l’étudier et la juger.